dimanche 27 septembre 2015

Resto - Brunch à l'hôtel Amour

Brunch à l'hôtel Amour

On lit en musique ?
 



Le lieu
L'hôtel Amour, c'est ce lieu hybride, hôtel / café / brasserie / restaurant, notamment mis en scène dans une scène mytique du film "l'Amour dure trois ans", dans laquelle Gaspard Proust imagine son premier rendez-vous avec Louise Bourgoin.



L'hôtel Amour, c'est ce QG branché du quartier bobo beau chic Martyrs Pigalle, où on aime s'installer, sur des banquettes en cuir rouge ou dans la cour ombragée, pour commander salades, croques et plats élaborés, à toute heure de la journée.

Brunch hôtel Amour


Brunch hôtel Amour

Le brunch
Perso, je ne suis pas très adepte du concept "brunch", celui où au cours d'un même repas, on te propose pain / beurre / confiture / viennoiseries, pour enchaîner sur salades variées / tartes / burger / œufs / frites, pour finir sur fromage blanc / salade de fruits / pâtisseries.

Non, moi je me lève tôt, j'aime mon café et mes tartines maisons. Et à 13h, j'aime manger un vrai plat, et ne pas me traîner tout mon dimanche le temps de digérer.

Le "brunch" de l'hôtel Amour, c'est exactement ce que j'aime.

Des plats simples ou élaborés, à choisir à la carte.
Tout y est pour constituer un vrai brunch de puriste, thés, café, jus de fruits, oeufs, pain perdu, granola, et tout le tralala.


Brunch hôtel Amour
Brunch hôtel Amour

Ce jour là, j'ai choisi les œufs bénédictes bacon, servis avec une crique de pomme de terre.
Copieux, bon, classique.

Brunch hôtel Amour


On y va ?
Au final, je crois qu'on ne va pas à l'hôtel Amour pour l'assiette, ni bonne ni mauvaise, mais le lieu est sympa, surtout l'été, la terrasse est agréable, les serveuses souriantes, l'ambiance très bobo et très décontractée, le quartier super animé le dimanche, les petites boutiques de la rue des Martyrs étant ouvertes le dimanche.

L'adresse
Hôtel Amour
8, rue Navarin
75009 Paris
www.hotelamourparis.fr
Métro : Notre-Dame-de-Lorette, Saint-Georges

5 commentaires:

  1. Bon, faut que j'y aille alors, même si je supporte difficilement les bobos, j'habite le quartier !

    RépondreSupprimer
  2. Bon, faut que j'y aille alors, même si je supporte difficilement les bobos, j'habite le quartier !

    RépondreSupprimer