vendredi 30 octobre 2015

Livre - Entre mes mains le bonheur se faufile

Livre - Entre mes mains le bonheur se faufile, Agnès Martin-Lugand
Entre mes mains le bonheur se faufile
Agnès Martin-Lugand

4ème de couverture
Depuis l'enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l'aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n'ont toujours vu dans ses ambitions qu'un caprice : les chiffons, ce n'est pas " convenable ". Et Iris, la mort dans l'âme, s'est résignée.
Aujourd'hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s'être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre en main son destin. Dans le tourbillon de Paris, elle va courir le risque de s'ouvrir au monde et faire la rencontre de Marthe, égérie et mentor, troublante et autoritaire...
Portrait d'une femme en quête de son identité, ce roman nous entraîne dans une aventure diabolique dont, comme son héroïne, le lecteur a du mal à se libérer.

Mon avis
Je ne vais pas y aller par 4 chemins, ce livre m'a déçue.
Malgré un début très prometteur, une thématique - celle de la quête identitaire - intéressante, j'ai regretté que l'auteur se soit perdue dans une fiction absolument pas crédible et complètement farfelue.
Si les premiers chapitres permettent bien d'imaginer la vie étriquée et étouffante d'Iris, le personnage central de ce roman, les chapitres suivants, dès que cette "trentenaire provinciale" monte à "la capitale", sont bourrés de clichés et d'évènements auxquels on ne croit pas une seule seconde.
A mon sens, l'histoire aurait gagné en intérêt et en crédibilité si cette apprentie couturière s'était aventurée à ouvrir sa petite boutique à Paris, voire même dans sa petite ville de province, si elle était tombée amoureuse d'un parisien et avait tout lâché pour lui - mais certainement pas dans les mêmes conditions que dans le livre tel qu'il a été écrit...
Néanmoins, le livre se lit facilement, le style est agréable à parcourir, un petit livre court et amusant, qu'on peut pourquoi pas mettre dans ses valises d'été... Sans rien en attendre de + que de faire passer le temps. 

Une citation
Je savais pertinemment ce que l’on attendait de moi : que je sois une petite femme gentille et docile, souriant béatement aux exploits professionnels de son cher et tendre, et bientôt une mère au foyer exemplaire, enchaînant les grossesses et accompagnant les sorties scolaires.

Entre mes mains, le bonheur se faufile,  Agnès Martin-Lugand - Editions Michel Lafon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire