jeudi 12 novembre 2015

Livre - Un goût de cannelle et d'espoir

Livre un goût de cannelle et d'espoir Sarah McCoy
4ème de couverture
Allemagne, 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt. Entre ses parents patriotes, sa soeur volontaire au Lebensborn et son prétendant haut placé dans l'armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et d'insouciance. Jusqu'à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte un petit garçon juif, échappé des camps...
Soixante ans plus tard, au Texas, la journaliste Reba Adams passe devant la vitrine d'une pâtisserie allemande, celle d'Elsie... Et le reportage qu'elle prépare n'est rien en comparaison de la leçon de vie qu'elle s'apprête à recevoir.

Mon avis
Autant aller droit au but, ce livre restera parmi les plus marquants et remarquables que j'ai lu ces derniers mois.
Sans faire dans le pathos sentimental, l'auteur Sarah McCoy nous livre là une sacrée leçon d'humanité, et nous montre les considérations et préoccupations humaines communes de chaque époque, chaque ethnie, chaque culture.
Qu'on soit allemand pendant la 2nde guerre mondiale ou américain de nos jours, nous cohabitons avec des Hommes d'origines ou de religions différentes. Que l'on soit juif ou catholique, américain ou mexicain, d'origine française ou maghrébine, nous sommes tous confrontés un jour ou l'autre au sentiment d'injustice, nous pourrions tous penser que notre propre survie ou notre bien-être ne peut se faire qu'au détriment de celui de notre voisin... 
Mais où place-t-on l'humain dans cet état d'esprit?
En écrivant ces mots, je ne peux m'empêcher de fredonner Goldman, autres époques, mêmes problématiques, "Et si j'étais né en 17 à Leidenstadt (...) Et qu'on nous épargne à toi et moi si possible très longtemps, d'avoir à choisir un camp"

Bref, "Un goût de cannelle et d'espoir" devrait être mis entre toutes les mains de ceux qui pensent que laisser champ libre aux partis extrémistes est la solution aux problèmes de notre cher monde moderne.

Une citation
Personne n'est bon ou mauvais par naissance, nationalité ou religion. Au fond de nous, nous sommes tous maîtres et esclaves, riches et pauvres, parfaits et imparfaits. 

Un goût de cannelle et d'espoir,  Sarah McCoy - Éditions Les escales

3 commentaires: